Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Au plaisir de MaiRym
  •                Au plaisir de MaiRym
  • : Instit' à la retraite. Mariée, 3 enfants et 2 adorables petits-enfants. Passionnée d'écriture et d'informatique, j'aime communiquer ... j'aime la vie.
  • Contact

Profil

  • MaiRym
  • Instit' en retraite.
 Mariée, 3 enfants et 2 adorables petits-enfants.
 Passionnée d'écriture et d'informatique,
 j'aime communiquer ... j'aime la vie.
  • Instit' en retraite. Mariée, 3 enfants et 2 adorables petits-enfants. Passionnée d'écriture et d'informatique, j'aime communiquer ... j'aime la vie.

Mon Cahier

Recherche

Mon premier recueil

Archives

14 mars 2009 6 14 /03 /mars /2009 00:14

 

Aujourd'hui, Eliane a 55 ans.

JOYEUX ANNIVERSAIRE


 A  visionner :
Le vent dans les voiles

Repost 0
Published by MaiRym - dans poésies
commenter cet article
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 21:22

 


Le blanc est fait de promesse, de renaissance
Le blanc annonce aussi, l'arrivée du printemps
La rencontre amoureuse et l'union des amants

La page blanche ne restera pas vide de mots
Ceux-ci danseront dessus en chantant tout haut
La liberté retrouvée, une douce métaphore est née

Le blanc se porte à merveille pour un mariage
Il est signe de pureté et se porte à tout âge
Il se fait une beauté sur la page blanche immaculée

La page blanche attend fébrilement la plume
Celle-ci viendra se pavaner près de l'enclume
Avec comme bagages, quelques mots poétiques

Au temps jadis, le blanc se mariait bien avec le noir
Des phrases de-ci, de-là couraient chaque soir
Sur ce joli papier que l'on appelait un parchemin

L'encrier accueille le vieux stylo plume très ancien
Celui-ci boit goulûment son encre noirâtre... Il vient
Sur la page blanche, pour la parsemer avec ses rimes

La page blanche est devenue avide de mots épars
Ceux-ci la séduisent doucement en recouvrant sa surface
Ils ne font maintenant, plus qu'un... Une union parfaite


Écrit par @ Jenny Marty  
 La page blanche

Ctrl
et + 
(agrandir) Ctrl et 0 (retour) 
Repost 0
Published by MaiRym - dans poésies
commenter cet article
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 09:30


 
CLIC

 
  
 Aux Herbiers - 85500

Une 11e édition pour «En rires»
du mer 4/03/09 au mar 31/03/09, la Ville des Herbiers s'associe au Printemps des Poètes ...
En savoir plus...  voir 
ICI

 

Aux Herbiers - mars 08
J'ai participé à une intervention poétique l'an passé, au marché : voir  ICI



Haïkus 
d'atelier d'écriture durant la semaine poétique
en mars 2008,autour du thème
"Eloge de l'autre"




Voici le matin
Encore une autre journée
Et je lui souris


Petit enfant noir
D'un autre pays tu viens
Ici, tu es mien


Depuis que j'écris
Une autre vie a jailli
L'autre s'en est allée






Repost 0
Published by MaiRym - dans poésies
commenter cet article
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 08:38



Il palpite rouge comme le sang dans mes veines

Le temps qui coule à torrent

La sève de ma vie

Le temps qui s’enfuit

Telle une lave incandescente

 

Il palpite rouge comme la lave de mon sang

Le temps qui roule à flot

L’éclat de ma vie

Le temps qui s’évanouit

Telle l’étoile filante

 

Il clignote danger mon cœur qui s’accroche

Au temps qui s’enroule

Autour de ma vie

Au temps qui s’agrippe

Telle une liane étouffante

 

Il clignote danger tout mon corps qui fond

Comme l’écume du temps

Et le sel de ma vie

Au temps indéfini

Telle l’absence inconsciente

 

Il palpite rouge comme la lave de mes veines

Le temps qui emporte

L’étincelle de vie

Vers la nuit des temps

Copyright Liza Lo Bartolo Bardin
 







  Flamboyant ton poème

  Reflet de tes états d'âme,

  Rougeoyantes les flammes

  De l'amour que tu sèmes,

  Flamboyante la trame

  De la vie que tu aimes.


    Ton âmie, Myriâme

 

Repost 0
Published by MaiRym - dans poésies
commenter cet article
27 février 2009 5 27 /02 /février /2009 07:04



Lilounette  a été taguée par Odette

Le principe étant d'écrire un acrostiche sur son blog
Taguez ensuite 5 blogs qui doivent écrire à leur tour un acrostiche sur le leur.
Elle n'a nommé personne, libre de se prêter à ce jeu , qui le veut .

J'ose essayer, et voilà le résultat :

     Ah, je vous l'avais bien dit !

             inspiration ou addiction
     Un acrostiche au milieu de la nuit
             je suis accro, oui ou non ?


     Passion de l'informatique
             elle me titille et me pique
     La petite bête de l'internet
             que l'on appelle sur le web :
     Araignée ... faut pas vous sauver
             grâce à elle, URL: www.
     Incroyable petite créature
             qui tisse de jour en jour
     Sur sa gigantesque toile
             des fils qui s'entremêlent
     Indescriptible filature
             de liens qui interpellent
     Rayonnant jusqu'à l'étranger
             des liens noués d'amitié.


     Durables ou éphémères
             passagères ou virtuelles
     Evidemment, j'ai déjà fait rimé
            "virtuelles" avec "réelles" 


     Magie de l'internet
             découvertes hasardeuses   
     Atomes crochus
             affinités bienheureuses
     Il faut se rendre à l'évidence
              l'araignée est bienvenue
     Remèdier à cette drogue
              qui se nomme dépendance ?
     Y'aurait tant à épiloguer
              tant à dire et à écrire
     Merci petite araignée
             garde nous dans tes filets.



 
           Au Plaisir de MaiRym




Repost 0
Published by MaiRym - dans poésies
commenter cet article
19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 17:24

Repost 0
Published by MaiRym - dans poésies
commenter cet article
13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 21:43

                            
        A r t i s t e s  

          D’expression en souffrance

          De souffrance en délivrance
          Le combat est un art
          L’art est le départ

                               Le musicien face aux notes
                               En douleur prend note
                               Pour offrir sa mélodie
                              Aux prouesses hardies

          De douleur en création
          De création en finition
          L’œuvre a un destin
          Son destin est butin

                               Le peintre devant sa toile
                               Avec pudeur se dévoile
                               Par l’esquisse d’un trait
                               Le tableau révèle ses attraits

          De la folie à l’étouffement
          De l’étouffement à l’accomplissement
          La foi en son travail
          Travail vaille que vaille

                               L’écrivain sur sa feuille
                               Solitaire se recueille
                               Devant son ouvrage
                               Bientôt libéré de sa cage

          De l’excès à l’épure
          De l’épure la plus pure
          La forme est une épreuve
          L’épreuve fait ses preuves

                               Le sculpteur palpe son modèle
                               Chair et terre se mêlent
                               Ses mains sont ses yeux
                               L’exercice est périlleux

          La discipline est maîtrise
          La maîtrise bien apprise
          Le pouvoir est l’esthétique
          L’esthétique est magnifique

                               Le danseur exprime son corps
                               Seul ou en corps à corps
                               Pirouettes et entrechats
                              Avec la souplesse du chat

          La sensibilité est artiste
          L’artiste est un équilibriste
          Sa vie tenant à un fil
          Fil dont l’écheveau défile

                                Les artistes sont éponges
                               Absorbant tout en songe
                               Reflets de nos cœurs
                               Ou jardin des pleurs
 
                                                           
                                         
Richard KELLER

Repost 0
Published by MaiRym - dans poésies
commenter cet article
12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 00:15

 



À chaque nuit que Dieu apporte,
quand je me repose au lit,
une petite prière trotte
sans cesse dans mon esprit.

Dieu... bénis ma mère, mon père
et tous mes enfants aussi.
Bénis mon époux, leur père...
Et protège-les aussi.


Mon Dieu, je veux demander
sans vouloir te faire fâcher...
Eh bien, tu sais, mon ordi...
veux-tu le bénir aussi ?


Je sais qu’il n’est pas banal
de bénir un bout de métal,
mais laisse-moi t’expliquer...
puisses-tu alors décider.


Tu vois, cette petite boîte
contient plus qu’il n’y paraît...
C’est comme une grande foire
Où mes amis m’attendraient.


Il y en a, c’est certain
auquels j’ai serré la main,
D’autres restent sans visage...
dans mon esprit, une image.


Tous les amis apprécient
tous ces mots que l’on se dit,
et c’est par l’ordinateur
que l’on va où ils demeurent.

Je les connais par la foi
qui te fis connaître, Toi.
Mais une des joies de la vie,
C’est l’amitié qui grandit.


Dieu, à travers tous tes rôles,
prends une minute par jour
pour bénir ce bout de tôle...
qui contient autant d’amour.


(Auteur inconnu)

Repost 0
Published by MaiRym - dans poésies
commenter cet article
8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 08:07


Haïkus

Sur la toile web
Se tissent de jolis fils
Des liens d'amitié

Des fils d'amitié
Sur la toile qui partage
Des liens colorés

Des colorimages
Parchemins de Bigornette
Sur la toile web

 
MaiRym




CLIC
Les couleurs des saisons    par Bataillou

Coin de rue      par Décrypto   
Couleurs de l'agenda  
par Lilounette 
Un vol de couleurs   par Bigornette    
Les nanas de Niki  par Azalaïs

En toi, l'arc-en-ciel   par Sarang 

Les couleurs de nos vies   par fadosi

http://fadosi.over-blog.com/article-27108410.html




Repost 0
Published by MaiRym - dans poésies
commenter cet article
5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 09:58


Par un beau matin d'été
Tes yeux ont vu le jour
Tu souriais à la vie
Mais elle a pris un détour

Tu es tombé du nid
Petit oiseau blessé
Et deux cœurs débordants
Chez eux t’ont recueilli

Sur toi ils ont posé

Un regard attendri
Pour guider ton chemin
Et t’apprendre la vie

Avec toi j’ai connu

Des jours de rébellion
Sans doute t’en souviens-tu
A la récréation

Tu étais ange parfois démon

Quelle étrange contradiction
Avec le temps, tout ça s’arrange
Entouré de tant d’affection

Si tu regardes en arrière

Enfance rime avec malchance
Regarde plutôt l’avenir
Il rimera avec sourire

Fiers ils sont tes parents

Même en fonction de remplacement
Tu peux vraiment les remercier
De t'avoir appris à aimer


 
MaiRym

Repost 0
Published by MaiRym - dans poésies
commenter cet article

Traduction du blog

ENGLISH

---------------------------------------------

Vidéos  sélection                      

 

 


 

 

Vidéowall de rozenfelds

Cadeau de Marie-Luce

 "Tu es incroyable ...
 Merci pour ce que tu es !"
http://farm3.static.flickr.com/2526/4036895568_873aaac13e_m.jpg
....
Un grand Merci à l'amie Marie-Luce