Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Au plaisir de MaiRym
  •                Au plaisir de MaiRym
  • : Instit' à la retraite. Mariée, 3 enfants et 2 adorables petits-enfants. Passionnée d'écriture et d'informatique, j'aime communiquer ... j'aime la vie.
  • Contact

Profil

  • MaiRym
  • Instit' en retraite.
 Mariée, 3 enfants et 2 adorables petits-enfants.
 Passionnée d'écriture et d'informatique,
 j'aime communiquer ... j'aime la vie.
  • Instit' en retraite. Mariée, 3 enfants et 2 adorables petits-enfants. Passionnée d'écriture et d'informatique, j'aime communiquer ... j'aime la vie.

Mon Cahier

Recherche

Mon premier recueil

Archives

2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 17:00

 

Défi n° 25 de la Ruche 

 

 

 En avril

Ne te découvre pas d'un fil ...


 
Moi, je m'en "fish" de ce dicton
Disait le poisson
Mon habit est en écailles
Pas question
De retirer
Un si joli chandail !

Derrière le bocal, en "cat"imini
Le chat disait aussi:
Je m'en fiche de cet adage
Mon habit est un pelage
Pas tant de pantomine
Pour retirer
Une si douce pèlerine !

©MaiRym

 

Repost 0
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 08:17

 

&

 

Un poème à la manière de Ronsard, à apprendre avant d'adhérer au club des Tamalous...

 

"Mignonne, allons voir si l'arthrose

Qui ce matin tant m'ankilose

Depuis qu'a sonné mon réveil

Pour clore une nuit de sommeil

Aura perdu de sa vigueur

Après un footing d'un quart d'heure.

Las ! Voyez comme sont les choses,

Il faudrait que je me repose.

Mes maux, loin de se calmer

Las, las, ne cessent d'empirer.

Ô vraiment, marâtre nature

Avec l'âge la douleur perdure !

Donc, si vous m'en croyez, mignonne,

Tandis que votre âge fleuronne

En sa plus verte nouveauté

Avant que ne ternisse votre beauté,

Pour assouvir toutes envies

Cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie ! "

 

Bien tourné, n'est ce pas monsieur Ronsard ! 

 

 Texte Suivant >clic


Repost 0
Published by MaiRym - dans poésies
commenter cet article
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 05:45

 


 Malin printemps 

 

 

.
*      *      *
.
Matin de printemps
Impatiente saison
Te voilà bienvenue.
Dans le jardin
Tout bourgeonne,
Effervescente sève
L’oiseau chantonne
La nature est si belle
Les matins douceur.

Et pourtant …

Même si
Au fil du temps
Les ans n’ont pas laissé
De rides sur mon visage,
Des roses épineuses
Aux pétales flétris
Remplacent les primevères
Qui jalonnaient ma vie
Les jours d’hier.

Malin printemps
Impatiences et tensions
Me voilà mal fichue.
Dans mon jardin
Tout bouillonne
Evaporant mes rêves !
Faut-il que je bougonne ?
Ma nature n’est pas querelle
Les soirs endoloris.

Et pourtant …

Même si
Au fil des ans
Le temps a enraciné
Des plantes sauvages
Des fleurs capricieuses
Dont je suis prisonnière,
Pour édulcorer le pire
Je le conjuguerai
Avec un zeste de rire.

happy-cartoon-smiley-face-thumb2268.jpg


clic

Repost 0
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 06:19

.      

Meme.jpg 

 clic sur image

 

Poème extrait de mon premier recueil 


 

Repost 0
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 09:01

 

 

.
..
Repost 0
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 14:58

 

Une de mes poésies préférées figurant au registre de ma classe, au temps où j'exerçais ...

 

http://a141.idata.over-blog.com/2/63/96/12/Poesies-photos/le-vent.jpg

clic sur image

 


Repost 0
Published by MaiRym - dans poésies
commenter cet article
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 06:18

  

Ponctuation
de Maurice Carême

- Ce n'est pas pour me vanter,
Disait la virgule,
Mais, sans mon jeu de pendule,
Les mots, tels des somnambules,
Ne feraient que se heurter.

- C'est possible, dit le point.
Mais je règne, moi,
Et les grandes majuscules
Se moquent toutes de toi
Et de ta queue minuscule.

- Ne soyez pas ridicules,
Dit le point-virgule,
On vous voit moins que la trace
De fourmis sur une glace.
Cessez vos conciliabules

Ou, tous deux, je vous remplace !

                         
Pavane de la virgule
de Andrée Chédid

"Quant à moi !" dit la Virgule,
j'articule et je module ;
Minuscule, mais je régule
Les mots qui s'emportaient !

J'ai la forme d'une Péninsule ;
A mon signe la phrase bascule.
Avec grâce je granule
Le moindre petit opuscule.
 
Quant au Point !
Cette tête de mule
Qui se prétend mon cousin !

Voyez comme il se coagule,
On dirait une pustule,
Au mieux : un grain de sarrasin. 
                   

Les guillemets
de Andrée Chédid 

Tel "castagnettes",
Je cliquète.
Puis décrète
La taille du discours.

Cli-clac :
"Causez, devisez, jasez !"
Clac-clic :
"Halte-là, stoppez, assez !"

J'invite, je cite
Mais je limite :
"Chacun son tour !
       Chacun son tour !"  
  
                                 

     

Repost 0
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 10:40

 

http://36.img.v4.skyrock.net/368/nathou-14/pics/3010720403_1_7_oP1qYm2f.gif

 

 

    Mars malin ouvre le bal

    En prim’heure, sur son trente et un

    Tout ravi d’être le premier

    Du troisième mois au calendrier

 

    A l'arrière-saison de l’hiver

    Ravi sur son arrière-train

    Ses sempiternelles ondées

    Rafraîchissent les primevères

 

    Entre éclaircies et giboulées

    D’un grand clin d’œil, le mois coquin

    Nous rappelle, bon gré, mal gré

    Que le printemps pointe son nez


    MaiRym

 

Repost 0
Published by MaiRym - dans mes poèmes
commenter cet article
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 02:30

 

Merci à Gaïa, fidèle aminaute inscrite à ce blog, de m'avoir fait  connaître ce titre que je vous laisse découvrir et ... méditer !

 

.
Repost 0
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 18:42

 

 

 

A l'école de formation, elles s'étaient rencontrées

En pleine jeunesse, en devenir maîtresses

Deux années ensemble, pour apprendre à apprendre

Armées de savoirs, il fallait jeter l'ancre.

                                          

A l'école de la vie, elles s'étaient embarquées

Vocation ou profession parmi les moussaillons

Trente déferlantes années de navigation

Puis lâcher le gouvernail ... vive les retrouvailles !

 

Elles s'appelaient Annie et Myriam

Annie était une amie de traversée

 

Sur le banc de la grève, laissez-moi rire

Planait l'envie d'écrire, après avoir appris à écrire

A quoi ça rime quand on a fait la classe

Il faut avouer que cela me dépasse.

 

Passionnée déjà de rimes, j'entraînai mon amie

A reprendre sa plume, à larguer sa paresse

Elle était mon élève, j'étais sa maîtresse

Mais un beau jour, l'élève me surpassa

Alors là, quelle classe, j'en suis fière !

Et en jetant l'ancre de son coeur, je lui souhaite

De nombreux lecteurs... et Bon Vent !


Myriam

 

clic ci-dessous :

http://verannie1.over-blog.fr/article-le-sonnet-irregulier-myriam-112159098.html


Repost 0

Traduction du blog

ENGLISH

---------------------------------------------

Vidéos  sélection                      

 

 


 

 

Vidéowall de rozenfelds

Cadeau de Marie-Luce

 "Tu es incroyable ...
 Merci pour ce que tu es !"
http://farm3.static.flickr.com/2526/4036895568_873aaac13e_m.jpg
....
Un grand Merci à l'amie Marie-Luce