Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Au plaisir de MaiRym
  •                Au plaisir de MaiRym
  • : Instit' à la retraite. Mariée, 3 enfants et 2 adorables petits-enfants. Passionnée d'écriture et d'informatique, j'aime communiquer ... j'aime la vie.
  • Contact

Profil

  • MaiRym
  • Instit' en retraite.
 Mariée, 3 enfants et 2 adorables petits-enfants.
 Passionnée d'écriture et d'informatique,
 j'aime communiquer ... j'aime la vie.
  • Instit' en retraite. Mariée, 3 enfants et 2 adorables petits-enfants. Passionnée d'écriture et d'informatique, j'aime communiquer ... j'aime la vie.

Mon Cahier

Recherche

Mon premier recueil

Archives

23 novembre 2008 7 23 /11 /novembre /2008 21:29

         

 

     Je tourne les pages
     Du livre des années passées.

     Tu voudrais, comme moi
     Conserver le tome « Jeunesse »

      Elle nous sourit encore
      Aujourd’hui, la vie.

      Nous ouvrons ensemble
      Le tome « Retraite »

      Vous partagez avec nous
      Ces instants précieux

      Ils seront encore nombreux
      Demain, les jours heureux.

 

                                      MaiRym

                                                         

 

Partager cet article

Repost 0
Published by MaiRym - dans poésies
commenter cet article

commentaires

enriqueta 22/02/2010 13:46


J'aime et j'approuve cette conjugaison de la vie!


Bigornette 27/11/2008 09:32

j'aime beaucoup..ce poème a les ingrédients qu temps et de l'amour que j'exploite souvent... bisous et bravo

fleurette 26/11/2008 21:58

oui, nous sommes tous concernés Myriam !
nous suivons tous le même chemin

Bises

bonne soirée

Mumu 26/11/2008 19:44

J'aime bien ce poème ...

Traduction du blog

ENGLISH

---------------------------------------------

Vidéos  sélection                      

 

 


 

 

Vidéowall de rozenfelds

Cadeau de Marie-Luce

 "Tu es incroyable ...
 Merci pour ce que tu es !"
http://farm3.static.flickr.com/2526/4036895568_873aaac13e_m.jpg
....
Un grand Merci à l'amie Marie-Luce